Carcinologie

La notion de “carcinologie” ou aussi “oncologie” se réfère à un ensemble d’informations et études qui concernent le cancer. Elle est un synonyme du “cancérologie” qui est beaucoup plus utilisé dans le jargon courant. 

En pratique, cette spécialité a une pluralité de pôles, à savoir: diagnostic, traitement, recherche et épidémiologie. 

Vous êtes à la recherche d’un traitement de carcinologie en Tunisie, T.M.S. est votre meilleure adresse. 

T.M.S. n’est pas simplement une agence d’assistance médicale mais plutôt une équipe de professionnels et de partenaires : des cliniques à la pointe de la technologie dans lesquelless opèrent nos chirurgiens chevronnés. 

Notre objectif est la réussite de votre séjour médical en Tunisie. 

Carcinologie en Tunisie, indications ? 

La cancérologie est une discipline médicale indiquée pour prendre en charge un homme ou une femme atteinte de cancer. 

Dans cette optique, un médecin qui exerce une telle spécialité est dit un “oncologue” ou un “cancérologue” qui peut opérer au sein d’un service individualisé ou des services plus généraux comme celui de la pneumologie, gastro-entérologie ou ORL… 

*Chimiothérapie:  

Un traitement du cancer qui utilise les médicaments pour supprimer les cellules cancéreuses qui peuvent être localisées dans n’importe quelle zone du corps de même que celles que les examens d’imagerie ne permettent pas de repérer.  

L’action de la chimiothérapie permet de détruire les cellules de façon directement ou les empêcher de se multiplier. 

La chimiothérapie est schématiquement préconisée pour trois situations : 

1- la chimiothérapie néoadjuvante avant une chirurgie afin de minimiser la taille d’une tumeur et faciliter donc l’intervention.  

Elle permet aussi une diminution de tout éventuel risque de récidive du cancer ainsi qu’une rapide évaluation lorsque  les médicaments de chimiothérapie soient efficaces sur la tumeur ; 

2-Suite à une chirurgie totale de la tumeur : le chirurgien spécialiste élimine toutes les cellules cancéreuses visibles.  

Il s’agit d’une chimiothérapie dite “adjuvante” qui permet de réduire la chimiothérapie tout risque de récidive autant locale qu’à distance. Afin de réaliser une chimiothérapie complète, il faut réaliser un acte chirurgical ; 

3-Un traitement des métastases pour agir contre une propagation des cellules cancéreuses sur d’autres zones du corps humain ce que nécessite le recours à une chimiothérapie dite “métastatique”. 

Le pôle diagnostic du cancer. 

Celui-ci repose sur un examen clinique dans une première étape de même que pour toute autre démarche diagnostique.  

Il s’agit d’un pôle qui permet souvent un dépistage du cancer et un jugement de l’envahissement local si le cancer affecte un organe superficiel comme la peau, un sein ou les testicules…. 

Dans une seconde étape, Il est important d’observer le cancer et de fixer son envahissement et c’est le rôle des examens du type radiologie, échographie, par un IRM, une scintigraphie. Ce sont des examens qui se regroupent sous l’appellation “Imagerie médicale”. 

Le pôle de traitement.  

Il s’agit d’un pôle qui repose sur une série de méthodes : 

  • La méthode chirurgicale afin d’extirper la tumeur et dont les spécialistes sont des chirurgiens spécialistes en orthopédie pour l’os, l’urologie pour le rein et les organes urinaires ou la neurochirurgie pour le cerveau….  
  • La radiothérapie; 
  • Le traitement immunologique; 
  • La chimiothérapie. 

Tout au long de cette phase, le spécialiste en cancérologue s’impose comme un chef d’orchestre en matière de prise en charge du patient.  

Toutefois, la prise des décisions doit être faite de façon pluri-disciplinaire dans le cadre de protocoles thérapeutiques qui se basent sur une coopération internationale dont le rôle est fondamental afin de diffuser de façon plus rapide les nouveautés importantes et les améliorations. 

Il est possible d’avoir besoin de visualiser de manière directe ce qui se passe, à travers une thoracoscopie, une laparoscopie, qui permettent également d’effectuer les prélèvements nécessaires à l’histologie. 

Quant aux viscères et organes creux, l’endoscopie jour le premier rôle. 

Le diagnostic histologique ou anatomo-pathologique occupe la dernière étape et permet d’avoir une idée claire sur un ensemble d’informations: le cancer est-il agressif, quel est le type des cellules de cancer, fixer les spécificités biochimiques et immunologiques, déterminer le stade du cancer son stade et le traitement le mieux adapté. 

Ce type de diagnostic permet aussi de déterminer le pronostic. 

Le pôle d’épidémiologie. 

Il est spécialisé dans la réalisation de statistiques sur cette filière : le dépistage, le diagnostic-traitement et les résultats. 

Il est donc possible de savoir pour chaque type cancer et pour chaque type de cellule cancéreuse en cause, quel serait le protocole le mieux adapté ainsi que les pronostics qui peuvent en découler. 

Il est important de savoir que les statistiques ne constituent qu’une vision d’ensemble parmi la population et par conséquent une moyenne qui ne prend pas en compte toutes les forces et les faiblesses de nature mentale, psychique, morale et physique de chaque homme et femme. 

Dans cette optique, un cancérologue joue le rôle de faire de chaque individu un cas particulier et ainsi un cancer particulier. À statistique égale, tout individu est différent des autres individus ce qui fait moduler de façon considérable l’espoir en matière de guérison. 

Au sujet d’un patient unique, 1% devient 100%. 

Le pôle de la recherche. 

La spécialité de ”cancérologie” opère dans une étroite collaboration dans la recherche fondamentale et dans l’immunologie ce qui a récemment amené à de grandes avancées.  

Il existe donc un effort international lié à ce sujet. 

Avez-vous des questions?
Nos médecins y répondront.


Devis personnalisé
Gratuit, rapide et sans engagement.