Gynécomastie 

Tout comme la gente féminine, les hommes possèdent également des glandes mammaires sur leurs poitrines, à savoir, la «gynécomastie»  peut parfois nécessiter le recours à une chirurgie esthétique mammaire  pour éliminer la poitrine et retrouver le bien-être physique et psychologique. 

Qu’est-ce que la gynécomastie? 

La “cure de gynécomastie” consiste en une correction de l’hypertrophie mammaire masculine liée à un excessif développement des glandes mammaires associé à un excès de graisse.  

La notion de “gynécomastie” se réfère à une augmentation du volume de la glande des seins chez un homme. 

La gynécomastie correspond à une hyperplasie qui peut être unilatérale ou bilatérale. 

En règle générale, la gynécomastie est idiopathique : aucune cause à sa survenue n’est identifiée. Toutefois, elle est liée à une production hormonale anormale ou une prise de certains médicaments. 

Dans ce cas, un bilan clinique est nécessaire pour éliminer toute cause éventuelle.  

Ce bilan permet au chirurgien esthétique de doser les différentes hormones connues, la recherche d’une tumeur testiculaire ou une hypophysaire.  

Une mammographie ou une échographie est parfois demandée pour analyser la densité de la glande, ou pour éliminer un cancer du sein chez un homme plus âgé, notamment s’il s’agit d’une forme unilatérale.  

Lorsqu’une cause soit déterminée, elle doit faire l’objet d’un traitement spécifique qui permet de régresser de façon plus ou moins totale de la gynécomastie. 

Gynécomastie, pour quel patient? 

La chirurgie esthétique de la poitrine masculine est indiquée pour un homme qui présente une asymétrie des seins et après un échec de toutes les formes de traitements et exercices physiques pour régresser l’hypertrophie de sa poitrine. 

En effet, le développement excessif de la glande mammaire est lié à un déséquilibre en termes de rapport œstrogène/testostérone dés la puberté ou de l’andropause,  

Une baisse naturelle de la production de testostérone suivie de l’apparition d’une petite poitrine,  

Un développement de la sensibilité accrue de la glande mammaire à cause d’une sécrétion plus forte d’œstrogènes par rapport à un niveau de testostérone encore bas chez un adolescent.  

Gynécomastie, comment se déroule l’opération ? 

*Consultation préopératoire. 

Un bilan préopératoire permet au chirurgien esthétique de déterminer la cause responsable de l’hypertrophie mammaire et fixer le projet opératoire. 

Face à un patient obèse ou en surpoids, un régime alimentaire associé à des exercices physiques est instauré. En effet, la perte de poids peut parfois régresser voire éliminer complètement la gynécomastie.  

*Opération.  

Schématiquement, la cure de gynécomastie comprend trois étapes bien distinctes: 

  • La liposuccion des seins qui consiste à insérer une fine canule sous l’aisselle et sur le pli sous-mammaire pour aspirer les amas de graisse en excès. 
  • La réduction de la glande mammaire qui nécessite une incision autour de la moitié inférieure de chaque aréole pour éliminer la glande mammaire.  
  • Une remise en tension de la peau relâchée pour traiter un important excès cutané sur une peau de mauvaise qualité avec un faible potentiel de rétractation. 

L’opération de gynécomastie dure entre quelques minutes et 2 heures et se déroule sous anesthésie générale ou parfois locale lors d’un séjour en clinique de 24 à 48 heures.  

Gynécomastie : suites opératoires ? 

Les suites opératoires de cette intervention sont parfois douloureuses pendant les premiers jours et dont un traitement antalgique, adapté à l’intensité des douleurs est prescrit tout au long de quelques jours. 

Pendant les premiers temps, il est fréquent de ressentir des douleurs locales en forme de fortes courbatures, voire une insensibilité temporaire sur les mamelons est ressentie. 

Un œdème, des ecchymoses et une gêne à l’élévation des bras se résorbent au bout de quelques jours de l’intervention.  

La durée totale de la période d’arrêt de travail varie entre 5 et 21 jours.
Il est vivement conseillé que le patient attend entre 1 et 2 mois avant de reprendre l'exercice d'une activité sportive.

*Complications possibles. 

En réalité, la survenue des complications liées au geste chirurgical de gynécomastie mammaire reste rare, en effet,

  • il peut s’agir exceptionnellement d’une phlébite et embolie pulmonaire, 
  • Des infections,   
  • Des lésions nerveuses du type diminution de la sensibilité pendant les premières semaines.  
  • Des accidents thrombo-emboliques du type phlébite ou une embolie pulmonaire, sont globalement exceptionnels à l’issue de ce type de chirurgie et font partie des plus redoutables.  

Dans cette optique, de rigoureuses mesures préventives doivent minimiser leur incidence : porter un bas anti-thrombose, un lever précoce, éventuellement un traitement anticoagulant. 

Gynécomastie, quand le résultat est définitif ? 

Immédiatement après l’intervention, la cure de gynécomastie permet une nette amélioration en termes de volume mammaire.  

Dans un délai de 3 mois, le temps nécessaire à l’œdème pour se résorber et à l’excès cutané pour se rétracter, la poitrine épouse le muscle pectoral de façon harmonieuse. C’est ce qui permet au patient de retrouver une poitrine plus virile.  

La diminution du volume des seins, permet également de bénéficier d’un confort physique surtout pour le choix vestimentaire.

Avez-vous des questions?
Nos médecins y répondront.


Devis personnalisé
Gratuit, rapide et sans engagement.