Lifting mammaire 

La vieillesse naturelle est un phénomène responsable des déformations de la poitrine en forme de surplus de graisse et de peau, un rehaussement du mamelon et de l’aréole, une concentration et un positionnement de la glande.  

De telles disgrâces, sont le plus souvent mal vécues sur le plan psychologique voire migrer en des difficultés pour s’habiller ou des gênes fonctionnelles.  

Qu’est-ce que le phénomène d’hypertrophie mammaire ? 

Un défaut esthétique lié à un trop important volume des seins, notamment par rapport à la morphologie d’une femme.   

Un tel excès de volume est le plus souvent associé à un affaissement de la poitrine dit la “ptôse mammaire” et parfois  un certain degré d’asymétrie des seins. 

L’hypertrophie mammaire implique de façon régulière un retentissement à la fois physique et fonctionnel; des douleurs sur le cou, les épaules et le dos, une gêne pour exercer les activités sportives ou des difficultés pour s’habiller. 

Il existe également un fréquent retentissement psychologique notable. 

Qu’est-ce que le lifting mammaire?  

Dite aussi la ”chirurgie esthétique de ptôse mammaire”, elle consiste en une remise de l’aréole et du mamelon en bonnes positions, déconcentrer et ascensionner la glande et éliminer la peau en excès pour avoir une poitrine harmonieuse, galbée et ascensionnée avec un accroissement du volume des seins trop petits par l’implant d’une prothèse mammaire.  

Lifting mammaire, pour quelle patiente ? 

La chirurgie de lifting des seins, constitue une solution efficace en termes de correction de l’aspect d’une poitrine tombante dont la peau s’est relâchée et le mamelon est affaissé suite à une grossesse, sous l’effet du processus naturel de vieillisse ou un important amaigrissement.  

Quant au phénomène de la ptose mammaire, il prend la forme d’un affaissement de la glande avec une distension de la peau de l’enveloppe à cause duquel la poitrine est trop basse et déshabitée sur sa partie supérieure.  

Lifting mammaire, comment se déroule l’opération ?  

*Consultation préopératoire. 

Un bilan préopératoire, permet au chirurgien esthétique de réalisé un examen radiologique de type mammographie-échographie.   

Ce dernier est l’occasion de déterminer les propres besoins de la patiente et examiner ses seins en détail afin de pouvoir fixer le traitement adapté à sa morphologie et en fonction l’importance de la ptôse. 

Un bilan radiologique de la poitrine du type mammographie – échographie est prescrit. 

Arrêter de fumer le tabac est vivement conseillé, au moins pendant 1 mois avant et 1 mois après la chirurgie : le tabagisme est un facteur qui peut être responsable de la cicatrisation.
Arrêter aussi toute éventuelle contraception orale est parfois requis notamment face à un élément de risques associés comme l'obésité, un mauvais état veineux ou un trouble de la coagulation. 
Aucun médicament qui contient de l’aspirine ne doit être pris pendant 10 jours avant l’intervention. 

*Opération. 

Le chirurgien esthétique, procède en effectuant les traces des incisions sur les seins de la patiente par feutre chirurgical avant de réaliser de courtes incisions et replacer l’aréole et le mamelon. 

Ensuite, il remonte la glande mammaire, enlève l’excédent cutané et retend la peau autour de la glande mammaire. 

En pratique, le grand travail du praticien spécialiste consiste à ce que les incisions soient très courtes et les cicatrices cachées dans le soutien-gorge.  

L’opération de lifting mammaire peut durer entre 90 minutes et 2h, 30 en fonction de l’importance de la ptôse à traiter et se déroule sous anesthésie générale lors d’un séjour en clinique de 24 à 48 heures.  

Lifting mammaire : suites opératoires ? 

Un œdème, des ecchymoses et une gêne à l’élévation des bras se résorbent après  quelques jours.  

Au profit d’une bonne contention, la patiente doit porter un soutien-gorge de contention, jour et nuit, pendant 4 semaines.
Selon la nature de l'activité professionnelle de la patiente, il est conseillé de prévoir un arrêt de travail de 5 à 10 jours.
Il est vivement recommandé que la patiente attend entre 1 à 2 mois avant de reprendre l'exercice d'une activité sportive.

*Complications possibles. 

  • En réalité, la survenue des complications liées au geste chirurgical de lifting mammaire reste rare, en effet, il peut s’agir exceptionnellement d’une phlébite et embolie pulmonaire
  • Des infections
  • Des lésions nerveuses du type diminution de la sensibilité pendant les premières semaines qui suivent l’opération.  

Des accidents thrombo-emboliques du type phlébite ou une embolie pulmonaire, sont bien que globalement exceptionnels à l’issue de ce type de chirurgie et font partie des plus redoutables.  

Dans cette optique, de rigoureuses mesures préventives doivent en minimiser leur incidence : porter un bas anti-thrombose, un lever précoce, éventuellement un traitement anticoagulant. 

Lifting mammaire, quand le résultat est définitif ? 

Dans un délai de 12 mois, le galbe de la poitrine opérée est harmonieux, naturel et symétrique avec un retentissement favorable en termes d’équilibre du poids, la pratique de sports, la liberté vestimentaire et l’état psychologique de la patiente. 

Malgré qu’il soit conseillé de subir cette intervention lorsqu’une femme ne veut plus avoir d‘enfants, une nouvelle grossesse est permise après 6 mois.

Avez-vous des questions?
Nos médecins y répondront.


Devis personnalisé
Gratuit, rapide et sans engagement.